750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 Feb

Macarons chocolat fève tonka

Publié par La cuisine de Caro

 

 

 

101_1858-copie-3.JPG

 

InGrEdIeNtS :

 

Pour une cinquantaine de coques

 

50 g de blancs d'oeuf

60 g de poudre d'amandes

110 g de sucre glace

30 g de sucre en poudre

colorant

 

Pour la ganache

70 g dechocolat

40 g de crème liquide entière

20 g de beurre

1/2 fève tonka

 

 


 

 

Pas de panique la recette parait longue mais j'essaie de l'agrémenter d'un maximum de conseils (en gris) pour bien réussir ces fameuses coques de macarons qui peuvent donner du fil à retordre !

 

 

La ganache :

 

Faire fondre le chocolat au bain marie. Ajouter la crème et le beurre. Râper la fève tonka en en gardant un peu pour râper sur les coques. Réserver.

 

 

 

Les coques :

 

Mixer très finement dans le robot par à-coups la poudre d'amande avec le sucre glace.

Tamiser dans un récipientIl faut que le résultat soit très très fin, plus il est fin plus les coques seront lisses.

 

Battre les blancs en neige. Lorsqu'ils commencent à être pris, on rajoute progressivement le sucre tout en continuant de battre, puis une pointe de couteau de colorant.

Le résultat doit être ferme mais pas trop : éteindre le fouet et le sortir des oeufs en neige; il doit rencontrer une petite résistance mais pas trop. S'ils sont trop fermes le macaronnage sera compliqué !

 

Le macaronnage : il faut mélanger les poudres mixées avec les oeufs en neige. On prend une maryse (spatule en caoutchouc) ou une corne (spatule en plastique sans manche en forme de demi-lune), et on mélange très délicatement sans casser les blancs. Moi je préfère la maryse.

 Mettre les blancs en neige et sur les poudre et macaronner.

Pour macaronner : on fait le tour de la pâte avec la maryse en donnant un quart de tour au saladier avec la main gauche. Le macaronnage est réussi lorsque la pâte est brillante, pas trop liquide.

Le test : On prend de la pâte sur la spatule et on la laisse tomber dans le plat, elle doit former un beau ruban qui s'étale légèrement.

 

 

On met la pâte dans une poche à douille et on dresse des petits tas sur une feuille de papier sulfurisé ou une silpat

 

A ce moment-là on peut déposer un peu de déco (coeurs ou vermicelles en sucre) sur la moitié des coques, là j'y ai râpé le reste de fève tonka.

 

On laisse "croûter", c'est-à-dire qu'on oublie ses macarons et son papier sulfurisé sur la table pendant un petit moment. Récemment j'ai tenté de laisser 30 minutes, sans souci, mais cette fois, vu le temps pluvieux actuel non favorable aux macarons, j'ai laissé 40 minutes s'écouler, sur les conseils avisés de Fran.

Pour vérifier, on pose le doigt sur une coque, si rien ne colle ils sont prêts à être cuits.

 

On préchauffe le four. Alors là, à vous de dompter votre four. Moi il s'avère donc que 140° est la température idéale.

On enfourne pour 12 minutes.

 

 

 

 

Déposer une noix de ganache sur la moitié des coques et refermer avec l'autre moitié.

 

Laisser une nuit au réfrigérateur : ils seront plus moelleux et bien meilleurs à la dégustation.

 

 

Commenter cet article

Caroline 28/02/2013 15:15

dans le cadre d'un jeu sur la blogosphère, je t'ai taguée sur mon blog. Bonne journée.

Aurélie EnviesDélices 26/02/2013 13:49

Ils sont superbes ces macarons

Marine 26/02/2013 10:25

Ils sont sublimes!

afaurore 25/02/2013 14:10

super couleur

LadyMilonguera@Talons hauts & sac à dos 25/02/2013 10:52

Superbes ces macarons !

Archives